• Paiement 100% sécurisé

  • Suivi de commande

  • Livraison offerte à partir de 18 bouteilles

jbadam@jb-adam.fr 03 89 78 23 21
Panier

Aucun produit

Expédition Livraison gratuite !
0,00 €

La Biodynamie

Découvrez nos vins biodynamiques : Notre gamme « Les Grands Vins »

Découvrir »

« Nous avons fait le choix de l’exigence et de la patience en cultivant nos vignes en biodynamie. Cet engagement a été pris pour restituer avec générosité et justesse la haute expression des terroirs. Le plaisir cueilli dans les verres à l’heure de la dégustation récompense amplement notre travail. »
Jean-Baptiste ADAM

La Biodynamie

« Sans vie dans le sol, il ne peut pas y avoir d’effet terroir ».

  • La biodynamie est une méthode naturelle inspirée des pratiques ancestrales et remise au goût du jour par les vignerons exigeants. Influencée et rythmée par les courants terrestres et cosmiques, elle équilibre la vie du sol qui va nourrir la vigne et donner une identité forte au raisin. « Laisser pousser la vigne jusqu’à son expression finale ».
  • Les nouvelles plantations se font avec un écartement de 150cm entre rangs et 80 cm entre ceps, ce qui donne une densité de 8300 pieds/hectare. Ainsi concurrencées, les racines plongent verticalement dans le sol pour y puiser la pleine expression du terroir.
  • La culture en biodynamie considère les vignes comme un organisme vivant. Elle les renforce et les stimule pour en éloigner maladies et parasites sans recourir aux pesticides, insecticides, désherbants ou produits chimiques de synthèse.
  • Les ennemis de la vigne sont maintenus à un niveau tolérable en développant toutes les espèces vivantes grâce à des préparations particulières. La biodynamie réhabilite les labours et les griffages qui favoriseront la production de fruits concentrés.Tout au long de la saison, chaque parcelle fait l’objet d’un suivi particulier de la part de Jean- Baptiste Adam et de son équipe. C’est en concertation avec le maître de chais que des vendanges manuelles sont effectuées avec porteurs. Afin de conserver les raisins entiers, nous les acheminons délicatement vers nos pressoirs pneumatiques de dernière génération. La pureté des arômes est ainsi préservée. L’élevage se fait sans hâte, à température contrôlée.

Nous avons fait le choix de créer des vins engagés, qui expriment le terroir avec droiture et sincérité. Un travail fait sur mesure.

"En Apogée, en Périgée"

La lune exerce une influence non négligeable sur les éléments terrestres. L’homme s’appuie depuis longtemps sur son cycle pour rythmer sa vie et en particulier la culture des plantes. En plus des phases montante-descendante et croissante-décroissante, la Lune, lorsqu’elle passe devant les constellations, influe sur la croissance d’une plante et guide les travaux.

A l’apogée, la Lune se trouve à son point le plus éloigné de la Terre.
Au périgée, elle est au point le plus rapproché de la Terre.

Taille en périgée qui fait perdre de la vigueur ou en apogée en fonction de la vigueur recherchée. Des pièces un peu faibles sont taillées en période apogée. Par contre, les Pinots Noirs seront taillés en périgée.

Suivez nos travaux dans les vignes  :

Nos traitements en biodynamie n’utilisent ni pesticides, ni insecticides mais des produits naturels à base de soufre, cuivre et tisanes de plantes : achillée mille-feuille, ortie et engrais foliaires (algues).

Décembre, Janvier, Février

Taille de la vigne

Mars, Avril

Préparation travaux du sol, plantations, liage des vignes

Mai, Juin

Durant la floraison, travaux en vert : palissage, épamprage, travail du sol, traitement des vignes

Juillet

Travaux en vert / du sol : rognage, liage, palissage, traitement des vignes

Août

Dernier traitement, fauchage et effeuillage

Septembre, Octobre

Maturation, Vendanges

Novembre

Préparation et épandage du compost

  • Palissage : fixation des sarments de vigne sur des fils de fer
  • Liage : fixation des sarments taillés aux fils de fer destinés à les supporter
  • Epamprage :Suppression de jeunes rameaux de la vigne susceptible de nuire à la fructification
  • Rognage :Raccourcissement des rameaux trop longs afin de conserver une surface foliaire équilibrée
  • Effeuillage :Réduction de la surface foliaire (le feuillage) de la vigne avant la véraison afin que les raisins, exposés au soleil, produisent davantage de polyphénols, composants essentiels à la qualité du vin.

Les particularités de la culture en biodynamie

  • La bouse de corne (500) : elle est obtenue par une fermentation dans le sol pendant la période hivernale, de bouse de vache de bonne qualité, introduite dans des cornes vaches. Après 5 mois dans le sol, sa transformation en matière organique, sera diluée, dynamisée (brassée) puis pulvérisée en goutte moyenne le plus régulièrement possible. La 500 s’adresse au sol et aux racines des plantes. Sa pulvérisation doit se faire de préférence en lune décroissante, en jour fruits (selon le calendrier des semis), et en fin de journée.
  • Effet de la 500 : Elle est un puissant édificateur de la structure du sol.
    Elle favorise l'activité microbienne et la formation d'humus.
    Elle régule le pH du sol en accroissant celui des sols acides et en atténuant celui des sols alcalins.
    Elle stimule la germination des graines, la croissance générale du système racinaire et particulièrement son développement vertical vers la profondeur.
    Elle accroît le développement des légumineuses et la formation de leurs nodosités.
    Elle aide à la dissolution des formations minérales dans les sols, même en profondeur (alios), et peut aider à lutter contre les phénomènes de salinisation.
  • La silice de corne (501) : est complémentaire et agit en polarité avec la 500. Elle est obtenue par le passage en terre, durant la saison estivale dans une corne de vache, de cristal de roche (quartz) broyé jusqu’à l’obtention d’un état colloïdal. La pulvérisation se fait à haute pression, comme un fin brouillard vers le haut, de manière à ce que la silice retombe sur l’espace foliaire. Elle doit être appliquée avant 8h du matin au plus près du levé du soleil, mais pas avant celui-ci.
  • Effet de la 501 : Elle apporte une vigueur et une qualité lumineuse à la plante.
    Elle équilibre la trop grande luxuriance et atténue les tendances aux maladies.
    Elle favorise la pousse verticale du feuillage de la vigne.
    La qualité nutritive et gustative du fruit est mise en valeur.
  • Le compost  : il est un apport organique indispensable à l’activité microbienne du sol. Il est composé de fumier de vache, de marc de raisin et déchets bruns (branches, feuilles mortes). Il est épandu en automne sur les parcelles, puis labouré a la fin de l’hiver. L’amendement organique du compost aura pour effet de vitaliser et structurer les sols.

    Notre compost est complété par des préparations biodynamique (Achillée Millefeuille 502, Camomille 503, Ortie 504, Ecorce de chêne 505, Pissenlit 506 et Valériane 507), qui auront pour effets de réguler la montée en température et améliorer la conservation des nitrates et des phosphates.
  • Labour par le cheval: Notre chef de culture choisit de faire le labour en lune descendante : l’herbe repousse moins vite. On gagne une semaine ! Sur les coteaux très pentus, le cheval est le meilleur laboureur, car il évite le tassement du sol donc la formation de semelles de battance.
  • Vendanges à la main et avec porteurs : même si ce n’est pas un principe de la biodynamie, pour préserver l’intégralité de la baie de raisin, la vendange manuelle reste la meilleure solution.
L'alcool est dangeureux pour la santé. Consommez avec modération.
Remonter